Les différents types de pompe à chaleur

Pompe à chaleur air eau

La pompe à chaleur n’est pas un système de chauffage d’appoint. C’est un équipement central connecté aux radiateurs de la maison. Le fonctionnement de la pompe à chaleur utilise les calories puisées dans l’air extérieur. Cette source d’énergie est non seulement gratuite, mais durable. Vous participez ainsi à la protection de l’environnement.
La pac air eau peut être raccordée à des émetteurs basse température. Les coefficients de performance (COP) des PAC sont élevés. Certains modèles produisent cinq fois plus d’énergie qu’ils n’en consomment. C’est le cas par exemple chez Atlantic ou De Dietrich. Ce COP est impacté par les températures extérieures. Lorsque celles-ci sont basses, une source de chauffage complémentaire prend le relais. Cela peut être le gaz, l’électricité, ou le fioul. Elle comprend un seul module hydraulique. Cela libère de l’espace dans la maison. L’inconvénient est l’exposition au gel de tout le circuit. Elle est donc adaptée aux régions dont les températures sont clémentes. Le compresseur se pose à l’extérieur. Il est relié par un système frigorigène à la partie à l’intérieur du logement.

Pompe à chaleur air air

Le principe de fonctionnement de la pompe à chaleur air-air est simple. L’appareil capte les calories présentes dans l’air extérieur pour chauffer un logement. Pour fonctionner, la pompe à chaleur a besoin de deux unités. L’une, située à l’extérieur, récupère les calories de l’air et l’autre, à l’intérieur, la diffuse au sein du logement grâce à un ventilo-convecteur.
En utilisant l’énergie gratuite de l’air, vous ne payez que l’électricité nécessaire à la circulation du fluide caloporteur pour faire fonctionner la pompe à chaleur. Vous pouvez ainsi diviser vos factures de chauffage par 3. Ces économies permettent d’amortir en seulement quelques années le prix de la pompe à chaleur air-air qui varie entre 1.600 € et 2.800 € par unité intérieure installée.
Si votre appareil contient plus de 2 kilogrammes de fluide frigorigène, alors un entretien est obligatoire une fois par an. Cela permet d’allonger la durée de vie de l’appareil jusqu’à 20 ans. Les principales caractéristiques à connaître pour juger de la performance d’une pompe à chaleur air-air sont :

  • Le coefficient de performance qui représente le nombre de kWh de chaleur produits, pour 1 kWh d’électricité consommée. Le COP de la pompe à chaleur air-air se situe généralement autour de 3.
  • La puissance calorifique (en kW) qui représente la capacité de production de chaleur de la PAC. 

Pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique assure le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire d’un logement. Celle-ci est ensuite diffusée dans le logement par les émetteurs de chaleur grâce à un circuit de chauffage ou d’eau chaude. La pompe à chaleur géothermique vous permet de diviser vos factures de chauffage par 3 ou 4. Pour 1 kWh consommé, la pompe à chaleur géothermique en restitue 3 à 4.

Ces économies permettent donc d’amortir en seulement quelques années le prix de la pompe à chaleur qui varie entre 20.000 € et 40.000 €. Le recours à la géothermie nécessite un réseau de captage enterré dans le sol. Au niveau du circuit de chauffage, la pompe à chaleur géothermique pourra être raccordée au circuit de chauffage central, à un ballon d’eau chaude ou à des ventilo-convecteurs. Notez que pour installer une pompe, il faut faire appel à un professionnel.

La plupart des pompes à chaleur doivent obligatoirement faire l’objet d’un entretien annuel. La pompe à chaleur géothermique peut fonctionner avec différents types de capteurs. Chacun nécessite une installation différente et permet à la pompe à chaleur d’équiper la plupart des maisons. Le captage vertical au sol qui est conseillé pour les petits terrains.

Le coût d’une pompe à chaleur équipée de capteurs verticaux est plus important car les travaux sont plus conséquents. Le captage vertical sur nappe phréatique qui est conseillé si votre maison est située au-dessus d’une nappe. Ce système de captage est très performant car la température de l’eau d’une nappe phréatique est toujours comprise entre 8 et 12°C. Les pompes à chaleur eau-eau ont ainsi un COP de 5.

Pompe à chaleur réversible

La pompe à chaleur réversible permet de disposer d’un appareil deux en un. En effet, avec ce type d’installation, vous profitez d’une agréable chaleur à la saison froide et d’un air plus frais lors des saisons plus chaudes. Si l’investissement semble élevé, l’économie qui en découlent est un argument qui séduit de plus en plus.
Sur un plan purement technique, il faut tout d’abord savoir qu’une pompe à chaleur est en mesure de fonctionner en mode réversible. Toutefois, toutes les PAC ne sont pas automatiquement réversibles.

Dans la pratique, la pac réversible, à l’instar d’une pompe à chaleur classique, capte l’énergie, les calories, dans son environnement. Il peut aussi bien s’agir de l’air ambiant extérieur, de l’eau contenue dans les nappes phréatiques ou encore directement dans le sol. La chaleur ainsi récupérée est alors transmise à l’intérieur du logement.

Pompe à chaleur hybride

Le principe de la pompe à chaleur hybride

Une chaudière ou PAC hybride correspond à l’association d’une pompe à chaleur air/eau et d’une chaudière à condensation. La pompe à chaleur prélève les calories de l’air extérieur et les transmet au réseau d’eau via une simple connexion hydraulique. Les pompes à chaleur hybrides combinent donc les avantages des deux technologies en utilisant une énergie renouvelable tout en profitant des rendements très intéressants des chaudières à condensation.
En fonction de la température souhaitée et de la température extérieure, un système automatisé choisit s’il faut plutôt recourir à la pompe à chaleur, la chaudière ou les deux.

Pompe à chaleur gainable

Les pompes à chaleur gainables sont de type air-air, elles assurent donc le chauffage via de l’air chaud insufflé dans les différentes pièces de l’habitation. Elles ne font pas appel au circuit de chauffage central, ce qui implique l’installation d’une bouche d’insufflation de l’air dans chacune des pièces qui doit être chauffée. Tous ces éléments sont très visibles et peuvent encombrer les pièces. La pompe à chaleur gainable règle ce problème puisque la partie visible est réduite à de simples grilles servant de diffuseurs d’air chaud ou d’air froid.

L’installation est aisée dans le neuf et parfois compliquée en rénovation selon la configuration du logement, l’accessibilité aux combles ou encore l’éloignement des différentes pièces à chauffer.

recapitulatifpac